4 conseils pour fidéliser vos collaborateurs

Blog, Zoom sur ...

« Il faut fidéliser les collaborateurs ! » Cette phrase, vous la lisez tous les jours. Vous n’avez d’ailleurs aucun doute sur sa validité : chaque fois qu’un employé de valeur quitte le navire, c’est un savoir-faire précieux qui met les voiles et un coup dur porté au fonctionnement de la boîte. Surtout qu’il va falloir en passer par un long processus de recrutement pour le remplacer. Alors, oui, la fidélisation est un enjeu majeur. Mais parce que nous savons que c’est plus facile à dire qu’à faire, nous avons listé quatre conseils pour vous aider à garder vos meilleurs atouts. (Un indice : non, ce n’est pas qu’une question d’argent !)

1. Faites en sorte que vos collaborateurs se sentent bien dans l’entreprise

C’est un fait : des salariés heureux sont plus investis et plus productifs. À l’inverse, des conditions de travail inconfortables sont souvent en cause dans les départs volontaires. Il est donc plus rentable de favoriser le bien-être. CQFD.

Une bonne méthode consiste à considérer les collaborateurs comme les clients des RH. Intéressez-vous à ce qu’ils veulent, attendent, espèrent. Prenez en compte leurs besoins pour mieux y répondre, en faisant, par exemple, circuler des questionnaires de satisfaction (dans lesquels vous pourrez puiser des idées d’améliorations).

Sachez que vos salariés ont trois priorités :

  • La qualité de vie au travail ;
  • L’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle ;
  • Les perspectives de carrière.

Travaillez sur ces trois points pour optimiser le bien-être des collaborateurs. Et pour leur donner envie de rester.

2. Valorisez les compétences des salariés

Les collaborateurs détestent être traités comme des numéros. Une bonne façon de les fidéliser consiste donc à valoriser leurs compétences et à mettre en avant les plus impliqués et les plus motivés d’entre eux.
Attention : il ne s’agit pas de faire des jaloux dans la boîte. Le tableau des performances affiché dans le hall d’entrée, ce n’est pas une bonne idée – les meilleurs s’en sentiront renforcés, mais ceux qui traînent un peu la patte verront leur motivation fondre comme neige au soleil.

Essayez de trouver un bon équilibre entre la valorisation des éléments les plus performants (par des opportunités d’évolution) et la montée en compétences de ceux qui ont besoin d’un coup de pouce (via des formations adaptées). Tous vos collaborateurs sont des investissements à long terme : ne lésinez pas sur les moyens pour leur faire savoir qu’ils comptent à vos yeux.

3. Modernisez vos processus RH avec des outils innovants et performants

Si vous travaillez encore avec des Macintosh de 1995, c’est qu’il est temps d’évoluer. Les entreprises qui ont adopté des logiciels de gestion performants ne voudraient pour rien au monde s’en passer. Chez Iterop, nous comparons souvent cette évolution au passage du téléphone fixe au portable : est-ce que quelqu’un envisagerait vraiment de revenir en arrière ?

Prenez l’implémentation d’un logiciel BPM (outil de gestion des processus métiers). Celui-ci offre deux avantages notables dans le cadre de la fidélisation des collaborateurs :

  • Vous gagnez un temps précieux sur vos processus RH. Libérés des tâches à faible valeur ajoutée, vous vous concentrez sur la qualité de la relation avec le salarié.
  • Vos collaborateurs se sentent plus impliqués. Plus facile d’utilisation, plus rapide et mieux sécurisé, l’outil favorise la qualité de vie au travail.

En outre, les salariés apprécient l’image de modernité et de dynamisme véhiculée par votre entreprise à travers l’utilisation du BPM. Sans compter que cette image innovante aura tendance à attirer les jeunes talents !

4. Offrez un meilleur cadre de travail

Jetons un œil de l’autre côté de l’Atlantique, chez nos amis américains. Savez-vous pourquoi la moitié de la planète voudrait se faire embaucher chez Google ou Apple ? Pour les salaires, oui, un peu. Pour le prestige, aussi – c’est vrai. Mais surtout parce que ces boîtes offrent des conditions de travail optimales : restauration gratuite, salle de sport à disposition, garde d’enfants sur place, salles de repos, etc.

Résultat : les employés de Google n’ont pas seulement envie de rester dans l’entreprise. Ils sont aussi prêts à se donner à fond dans leur travail quotidien.

Pourquoi ne pas s’en inspirer en repensant le cadre de travail de vos collaborateurs ? Des centaines d’actions sont possibles : réaménager les bureaux, proposer une meilleure localisation des locaux (plus proche des commodités et des transports en commun), dégager des plages horaires destinées à des activités de groupe, mettre en place des jeux et des challenges en interne (gamification), organiser des sorties collectives… Autant d’idées qui vous aideront à optimiser le cadre de travail et à fidéliser vos collaborateurs.

À vous de jouer !

Découvrez notre logiciel BPM Iterop

Articles qui pourraient vous intéresser :

Le case management en chiffres

Avant tout orienté client, le case management est en passe de devenir la méthodologie préférée des entreprises pour suivre leurs dossiers. Le case management : définition Le case management permet une gestion numérique des dossiers clients sans utiliser d'impression...

lire plus