Qualité démarche

Démarche qualité : Pourquoi la mettre en place ?

Qualité

Accueil » Blog » Qualité » Démarche qualité : Pourquoi la mettre en place ?

Votre entreprise est florissante, vos fournisseurs et vos clients sont plutôt satisfaits de vos services et/ou de vos produits, alors pourquoi perdre du temps à mettre en place une démarche qualité ou un smq ?

« Le concurrent le plus redoutable est celui qui ne se préoccupe jamais de vous, mais qui améliore sans cesse sa propre affaire. »

Henry FORD, célèbre industriel.

Voilà une citation d’Henry Ford qui répond en partie à la question. Mieux vaut ne pas prendre le risque de stagner au profit de vos concurrents qui proposeront, dans un futur plus ou moins proche, des produits de meilleure qualité et auront une parfaite maîtrise de leur organisation. Pour rester compétitif sur un marché, il faut savoir s’adapter et améliorer en permanence ses méthodes de travail et ses produits pour accroître sans cesse la satisfaction des clients et ainsi les fidéliser. Et ça, vos concurrents l’ont bien compris.

Qu’est-ce que la démarche qualité ?

La démarche qualité a pour objectif d’améliorer le fonctionnement et le savoir-faire de l’entreprise. Elle oriente la stratégie (organisation et production) en fonction des attentes du client et permet aux salariés de travailler dans de meilleures conditions.

Cet outil stratégique doit être soutenu par la direction et doit impliquer tous les collaborateurs car sa mise en place requiert l’adhésion de toute l’entreprise.

Jusqu’à 5 % de croissance annuelle constatée

Par ailleurs, adopter une démarche qualité favorise la pérennité et le développement de l’entreprise. Selon une étude réalisée par l’ISO (Organisation internationale de normalisation), les entreprises qui intègrent une politique qualité observent une croissance annuelle de 0,15 % à 5 %.

L’amélioration continue : incontournable !

Dans le cadre de la mise en place de votre démarche qualité ou de votre système de management de la qualité, vous rencontrerez le principe d’amélioration continue, .

Bien plus qu’une simple méthodologie, l’amélioration continue tient plus de l’idéologie. Au lieu de mettre en place des changements radicaux qui vont bouleverser les habitudes des équipes, il s’agit ici, d’apporter des changements réguliers et progressifs (d’où la continuité de l’amélioration).

Historiquement, l’industrie américaine a formalisé l’amélioration continue au travers des techniques de William Edwards Deming. Les Japonais, pionniers de l’organisation du travail, ont perfectionné cette approche quelques années plus tard avec la méthode « Kaizen », traduisez « le bon changement », qui repose sur des petites améliorations réalisées jour après jour dans l’entreprise.

Les bienfaits de la démarche qualité

Les nombreuses certifications qualité mettent en évidence cet état d’esprit. Les normes ISO 9000 ne jurent que par l’amélioration continue notamment à travers la bonne maitrise des processus et des procédures. L’objectif final ? Une maîtrise optimale des processus de l’entreprise, qu’ils concernent la fabrication, le support, la gestion ou les ressources, avec la possibilité d’identifier rapidement les opportunités et les risques. Tout ceci en prenant en compte les besoins et les attentes des clients. Résultat, l’image de l’entreprise s’améliore et, cerise sur le gâteau, les clients sont satisfaits, les fournisseurs rassurés et les collaborateurs heureux !

« C’était la façon de Toyota de concevoir et d’améliorer les processus qui ont généré à la fois, la stabilité à court terme, et à plus long terme, l’agilité et la réactivité. »

Steven Spear, maître de conférences au MIT.

Bref, faire de la qualité c’est chercher à s’améliorer sans cesse et à tous les niveaux de l’entreprise. La qualité, intégrée à la stratégie, permet de garder un avantage sur les concurrents, proposer un bon produit qui répond aux attentes des clients et, par conséquent, satisfaire toutes les parties prenantes.

Outre un gain de performance lié à la formalisation des processus de l’entreprise et à la réduction des incidents, les salariés voient leurs méthodes de travail s’améliorer et l’entreprise assure son développement sur du long terme.

Nicolas Duquesnes

L’expert qualité de la maison

Exemple processus appels d’offres

Une collectivité locale permet à l’ensemble de ses services de lancer des demandes d’appels d’offres. Plusieurs centaines de personnes internes à la collectivité peuvent interagir avec le processus (faire une demande, compléter des formulaires, envoyer des justificatifs…) mais seul les responsables marchés sont comptés comme des utilisateurs réels d’Iterop. Les fournisseurs sont comptabilisés comme des utilisateurs externes.

Articles qui pourraient vous intéresser :